Le Blog profession-web.ch

S'INSCRIRE | LE BUZZ | CONTACT   

5 formations à ne pas manquer + 1 conférence | Comment améliorer la réponse de votre entreprise face à la cybercriminalité

Pour sa quatrième édition, l’Application Security Forum met l’accent sur la cyber-défense. A travers des ateliers sur l’ethical hacking de différents niveaux (débutants, initiés) qui auront lieu les 15 et 16 octobre 2013 à Yverdon, l’idée est de se mettre dans la peau d’un attaquant, dans un milieu maîtrisé et autorisé, afin de mieux réaliser les différentes menaces pesantes sur son entreprise. Il s’agit de l’application du fameux adage « Learning by doing ». Des experts de grande renommée dans leur spécialité se proposent de partager leurs expériences et conclusions par l’intermédiaire de conférences mais surtout au travers de formations. Découvrez les formations >>

Lire la suite

Profession-web a 6 ans

C'est amusant de se repencher sur ce qui a déclenché la naissance de ce blog. Il y a 6 ans, le web était encore le fait des pionniers et des aventureux et un univers où les passionés et bricoleurs s'improvisaient webmasteurs. Il y a 6 ans, le web devenait pourtant outre atlantique une chose sérieuse.
Le message de profession-web était de dire que sa professionalisation allant croissante, il serait nécessaire pour les entreprises de s'attirer les talents de spécialistes et pour les écoles de revoir leurs cursus pour produire les professionnels du web dont nous aurions bientôt besoin.
Les écoles et les formations ont bougé. On a vu naitre des masters en communication web ou en marketing digital, des spécialisations webdesign, du développement mobile etc.
Les entreprises ont bougé aussi, réalisant que l'on ne pouvait plus "bricoler" ou se passer de présence. Les moeurs doivent encore évoluer notamment concernant les budgets à consacrer à sa présence en ligne et à la production de contenu et de valeur sociale, mais on a fait un grand pas.
J'espère que profession-web aura, à sa mesure, participé à cette prise de conscience en définissant les métiers du web et en contribuant chaque jour un peu plus à expliquer, évangéliser et vulgariser cet univers parfois rudement technique. Restrospectivement, cette aventure m'a beaucoup apporté. Elle m'a permis de faire des rencontres aux hasards des commentaires sur mon blog ou de quelques conférences et m'a permis sans aucun doute de donner naissance à mon projet d'agence. Même si profession-web semble stagner, il resterait beaucoup à dire car les métiers ont évolué et n'ont de loin pas fini d'évoluer. J'espère donc que nous continuerons à écrire les grandes lignes des métiers du web et de leur évolution avec vous. Laissez-moi vos commentaires si vous avez des suggestions.
Joyeux anniversaire à profession-web et à l'avenir!

Les 4 qualités d'un bon community manager

Si beaucoup se prétendent community managers ou s'auto-propulsent spécialistes, tous n'ont pas la fibre et encore moins le talent. Ne vous offusquez pas si vous faites partie de ceux qui ont cet incroyable métier et tout ce talent car ce billet ne vise pas à critiquer votre travail ;-) Mais si l'on se met à la place d'une marque qui veut recruter, alors choisir la bonne personne, pour un métier à la fois récent mais encore inconnu dans l'entreprise, c'est loin d'être évident.
Comment les ressources humaines vont elles pouvoir définir les qualités nécessaires alors que le métier leur est inconnu?
Comment la marque pourra-t'elle fixer un cahier des charges?

Pas simple...

C'est la raison pour laquelle je voulais partager avec vous cet article de Jeremiah Owyang car il a selon moi bien résumé ce que sont les 4 pilliers d'un bon community manager.

Votre futur Community Manager devra être:

  • Le fervent défenseur de la communauté
  • L'évangéliste (oui je sais cet anglicisme n'est pas aisé en français, mais ils résume bien le rôle) de la marque
  • L'artisan communicant, qui façonne les conversations et l'éditorial
  • L'agitateur d'idées qui facilite le crowdsourcing pour l'innovation

Demandez à le voir à l'oeuvre et surtout observez ce qu'il a fait. N'oubliez pas que l'on juge les bons communiquants non pas dans les succès mais dans les crises, alors regardez comment il aura géré les tensions ou su applanir les difficulté et transformé les difficultés en opportunités. Et puis sachez que le meilleur community manager vibre pour la marque avant tout. Donc si une agence (et je parle en connaissance de cause) peut vous aider à démarrer ou piloter les choses, vous devrez forger ce profil à l'interne de l'entreprise. Soyez à l'écoute car si cela se trouve, ce profil sommeille en vous, donc le former est également une solution pour vous, à ne pas négliger.

Avoir le "branding spirit" - capacité à avoir une vision de la marque et à la défendre - et le charisme sont deux choses très difficiles à enseigner ;-)

Les 6 métiers du web qui ont le vent en poupe

Les métiers évoluent. C'est un article du monde informatique qui s'attarde à en décrire 6 qui m'a donné envie de parler de leur évolution.

Ce que je constate c'est que les métiers opérationnels community managers, développeurs ou e-marketeurs sont maintenant bien implantés. Les métiers "stratégiques" font leur bonhomme de chemin avec par exemple le social media manager ou le DMO (digital marketing officier) qui ont la responsabilité de la stratégie social média ou marketing dans son ensemble.

Si certains spcialistes comme les traffic managers qui avaient la responsabilité du placement des banners voient leur rôle disparaitre au profit des e-marketeur dont le rôle s'est étoffé, il est intéressant de voir apparaitre de nouveaux métiers.

Cet article met en lumière l'arrivée de métiers "transverses". Le "business architecte", le plus intéressant des 6 mentionné dans l'article du monde informatique à mon avis. Preuve de la maturité et de la complexité de l'univers digital, ce métier répond à de nouveaux besoins des entreprises : concilier la technologie et le business.

C'est très intéressant car cela en dit long sur l'échec des spécialisations d'avant et permettra peut être enfin de mettre des équipes qui s'opposent nativement (l'IT et le business) à trouver des moyens innovant d'atteindre l'excellence opérationnelle sans nécessairement sacrifier l'un à l'autre. Je ne sais pas où seront formés ces profils, ni dans quelles entreprises on les trouvera mais trouve l'approche très intéressante.

Et vous, quels sont les métiers qui vous semblent prometteurs?

Application Security Forum : Des conférences, des ateliers pour en savoir plus sur la protection des données

La sécurité est une préoccupation grandissante au vue du développement des applications et services et de l'ouverture de plus en plus grande de nos réseaux. Si le sujet de la sécurité vous intéresse, je pense que cette conférence et ces ateliers sont pour vous.

La ville thermale D'Yverdon s’apprête à accueillir plus de 250 participants et spécialistes de marque dans les domaines de la sécurité logicielle, la protection des données et la gestion des identités numériques lors de l’application Security Forum qui aura lieu les 26 et 27 octobre 2011 à la Haute Ecole de Gestion et d‘Ingénierie du Canton de Vaud (HEIG-VD).

Le programme de cette seconde édition du Forum se déroulera sur deux jours.

Formation
La première journée sera dédiée à la formation. Les participants du Forum pourront ainsi faire leur choix parmi une sélection de formations intensives se déroulant sur une demi-journée (workshops) ou la journée entière (trainings).
Conférences_
La seconde journée du Forum basculera sur un programme inédit de dix-huit conférences réparties sur trois pistes simultanées. Cette approche offrira à chaque participant(e) l’opportunité de vivre une expérience « à la carte », s’adaptant au mieux à ses attentes, tout comme à ses connaissances techniques.
Le programme sera conçu de façon à offrir aux participants la possibilité de choisir chaque conférence selon la thématique ou le niveau technique qui lui sont associés : non-technique, technique ou niveau expert.

Ce cycle de conférences sera une occasion unique pour tous les participants de découvrir ou d’améliorer leur savoir-faire dans les domaines de la sécurité logicielle, de les mettre en pratique et de partager leurs expériences lors des différentes activités de réseautage prévues tout au long du Forum.

Inscrivez-vous vite c'est ouvert à tout le monde et gratuit pour les conférences si vous vous inscrivez avant le 21 octobre : http://event.appsec-forum.ch/. Les formations sont proposées à des prix vraiment modiques, alors profitez-en!

Une école du web qui fait sensation

Que l'on aime ou pas le concept de la nouvelle école européenne des métiers de l'internet (EEMI) le moins que l'on puisse dire c'est que le projet fait jaser.

Sur le fond, le projet de cette école est intéressant : amener des jeunes formés spécifiquement aux métiers du web. Le projet, monté par les 3 stars du web français Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic) et Jacques-Antoine Granjon (Vente-privées), ouvre en septembre 2011.

Principalement critiqué pour le coût des études (effectivement élevé), les médias lui reprochent également l'aspect conventionnel (place chic à paris, enseignement à papa & locaux dispendieux). Il est clair que pour ceux qui s'attendaient à une école acidulo-artistique avec des geeks en jean's façon mini zukerberg seront déçus. La culture web n'est rappelons le tout de même pas uniquement liée au nombre de trous sur le jean.

Rappelons également que la silicon valley forme ses élites du web dans des écoles (harvard et consort) qui sont tous sauf "pas cher" et qui sont résolument classiques.

Cependant, si ces critiques sont mineures je pense, une m'a semblé à la fois intéressante et curieuse. C'est celle de l'école concurrente qui reproche la faible durée des études. A savoir un cursus court de 3 ans. Sur ce reproche en particulier, je considère la critique infondée.

Pour en avoir discuté avec des académiciens (notamment mon ami JC Domenget) la difficulté d'un enseignement du web c'est que former des jeunes durant même un an à ce qui se passe sur le web, peut s'avérer totalement obsolète quand ils rentrent sur le marché du travail parce qu'entre temps le web évolue. Je reste donc convaincue qu'un cursus court est un avantage sérieux. Reste à savoir ce qui composera le cursus exactement et notamment comment les jeunes seront formés et différenciés car pour moi par exemple, un community manager ne peut pas devenir bloggeur et tout comme un traffic manager n'est pas un e-marketeur.

En tout cas, face à toutes les critiques qui épinglent cette école, moi je dis bravo! Car à ce jour, alors que l'économie du web représente une part grandissante de nos économies, aucune initiative publique (et donc avec des coûts peut être plus accessibles) n'a été mise en place pour former sérieusement aux métiers du web (en tout cas à ma connaissance). Les formations ressemblantes dans les IUT restent encore très orientées soit développement web, soit design et l'offre d'enseignement reste encore incroyablement aride pour les métiers de type community management, online marketeurs, bloggeurs...

Les entreprises ont besoin de ces profils, sont incapables de les former donc nous avons besoin d'initiatives de ce type. Gageons que la caution morale que donnent ces 3 stars du web en s'engageant dans un projet pareil, réveillera les institutions et permettra d'ouvrir de nouveaux projets...pourquoi pas jusqu'en suisse ;-)

LeWeb, 48h de contenu, de rencontres, d'idées : le bonheur!

C'est passé tellement vite que je n'ai pas encore eu le temps de publier mes vidéos ou feedback sur divers conférences que c'est déjà fini. Cette édition a atteint un niveau inégalé en 5 ans de professionnalisme. J'ignore si on doit cela aux influences californiennes de Loic et Géraldine, mais c'est sans nul doute le meilleur événement auquel j'ai assisté depuis ces 5 dernières années. LeWeb est une icone incontournable de l'univers des nouvelles technologie et cette édition ouverte sur l'automobile, les neurosciences, s'inscrit dans un courant de maturité qui augure vraiment un bel avenir.

Le web est mort. Vive les interfaces homme machine!

C'est pour moi la constatation qui s'impose.
Fini les petits débats de la webosphere dans son petit silo. Le web est bien enfin sorti de son carcan réducteur, s'imposant dans nos mobiles, nos médias, nos voitures et nos cerveaux peut être aussi.

C'est une excellente nouvelle! Et ce à double titre car non seulement les horizons sont ouverts, mais l'Europe s'est réveillée. A l'instar de la competition des startups qui cette année n'a eu aucun américain en finaliste, la créativité et les possibilités ne dont desormais - enfin oserais-je dire - plus l'apanage de la silicon valley.

Les bloggeurs influents de ces dernières années sont devenus des entrepreneurs, tandis que les jeunes porteurs de projet aujourd'hui affichent une maturité et un niveau de connaissance à la fois rassurant et surprenant pour de jeunes pousses. Et dans un marché qui pourrait se crisper sur des copycats (plus de groupon, plus de facebook), nous constatons de belles embardées créatives à l'instar de super_marmitte qui a réussi non seulement son coup de buzz mais aussi et surtout symbolise que la l'insolence et la créativité sont peut être enfin de retour.

Cette édition me galvanise. Les discussions ont été inspirantes et les rencontres riches. Je repars avec le sentiment d'avoir progressé et bati un nouvel étage à ma fusée. C'était vraiment l'édition à ne pas manquer et je serai vous, je me battrai pour m'inscrire en early bird dès la sortie des billets car on va jouer à guichet fermé l'année prochaine, croyez moi!

Loic, Géraldine, je vous tire mon chapeau et tiens à vous remercier, vous et toutes les équipes qui se cachent derrière cette machine de perfection pour le bonheur que vous nous avez procuré cette année. Big UP!

Best of leweb - Day 1

Nicole has been live blogging most of day 1 and tells us about what she liked in the conference and why.

Twitterplomacy

On va finir par m'accuser de chauvinisme ;-) Matthias luefkens du WEF fait actuellement une présentation sur comment les leaders de ce monde utilisent Twitter. Comment la diplomacie russe suit barack obama ou comment l'Élysée utilise twitter. Le 10 downing street suit tout le monde tandis que nicolas sarkozy lui est suivi par les US, la russie et londres mais ne suit absolument personne, pas ses propres ministres ;-) Bref une présentation amusante qui montre que la diplomatie aussi, grâce aux outils 2.0, sort des valises diplomatiques et du protocole très structuré et stricte de la communication des gouvernements. Il n'y a pas que les marques qui sont challengées ;-)

Le web est une plateforme

L'évènement est magique et la qualité du show, le talent des organisateurs, la sélection des speakers et l'assiduité des speakers le prouve : leweb c'est une plateforme. Fini l'univers des potes geeks. Les personnes que l'on croise sont pros, des startups établies, des jeunes pousses matures et conquérantes, des entreprises de services structurées et incroyablement à l'écoute. Leweb cette année est c'est une place de marché.
Vous allez me dire que ce n'est pas nouveau? Mais à ce point, je ne l'avais pas ressenti les années précédentes.
Pourquoi une plateforme? Parce que le point est devenu la place du marché du commerce internationnal. Là ou les consommateurs parlent aux marques, où les institutions parlent aux médias, où le commerce se fait mais aussi où l'innovation démarre. Ce qui compte n'est depuis longtemps plus le net donc, mais ce que l'on en fait.

Allons nous donc enfin en finir avec ces appelation réductrices d'agences digitales ou autres...c'est un autre débat, mais de mon point de vue, ce qui se profile, ce sont des professionnelle de la communication relationnelle, tous médias confondus et plus des spécialistes du média (online/offline exit).

La plateforme est l'aboutissement de la convergence. L'entreprise qui communique n'est qu'une, quels que soient les médias qu'elle utilise.

J'espère que le message sera entendu et que cela conduira enfin les marques à s'interroger plus sur le contenu que sur le media !

Bertand Picard - le héro du matin

J'ai fait mon petit tour en interviewant les participants au web et la présentation qui fait l'unanimité sur cette matinée est celle de Bertrand Picard. L'icône étant helvète, je n'hésites donc pas à en parler ;-) Ce qui a plu et rejoint mon commentaire d'hier, que lorsque l'on sort de l'univers clos des big players qui n'ont plus grand chose de neuf à raconter, on ressent cette ferveur de l'innovation, du parler vrai, du vrai entrepreunariat qui essaie, se trompe, se challenge, bref, on ressent la ferveur de la création, celle qui animait le premier leweb auquel je participais il y a 5 ans en arrière. Bertrand, tu as fait un carton et a obtenu un soutien inconditionnel en étant juste simple et franc et je trouve que c'est juste excellent!

Hop Suisse ;-)

Carlos Ghosn #leweb - "aidez nous à créer des apps et devenir plus social media"

Il fallait s'y attendre, l'intervention de Carlos Ghosn a sucité beaucoup d'attention. Il est clair qu'une entreprise avec un tel historique d'innovation, un budget R&D de 1.5 milliards de dollars ne peut qu'être sensible à ce qui se passe dans l'univers digital. Le parallèle entre l'automobile et le web est pour aisé car tous les ingrédients d'ingénérie, d'innovation et s'y retrouve. La seule différence, la vitesse. Les moyens nécessaire pour innover y sont colossaux et surtout les contraintes en terme de respect de la sécurité si considérables que chaque innovation prend un temps conséquent avant d'atteindre le marché de masse. Les deux messages important? Renault recrute et cherche déspérement des profils type social media pour constituer une task force de l'engagement online. L'autre message important, c'est que Renault a lancé une invitation explicite aux développeurs d'applications pour qu'ils s'intéressent au développement d'applications pour les voitures!

Malgré un investissement massivement conventionnel dans les média, Renault effectue donc un virage et embrasse massivement le net. Ils ont été un des premiers annonceurs de pub sur iPad et nous devrions les voir de plus en plus intensément online. Alors à suivre!

2400 participants, 60 pays, le meilleur du net : LeWeb je suis là!

On ne présente plus leWeb car tous les afficianados y seront. Cette année, se promet d'être encore plus passionante que l'année précédente, de loin la meilleur édition à ce jour pour moi. Ce qui me fait dire ça? LeWeb est sorti de son sérail de geek l'an passé et va célébrer cette année l'avènement de quantités d'intervenants "from the business", "from the brands" qui expliqueront non pas uniquement leur vision, mais leurs pratiques. Je suis vraiment excitée et ne peux que féliciter l'extraordinaire dévouement de Loic & géraldine qui se sont encore une fois surpassés pour l'organisation. Je suis heureuse de retrouver les docks que j'avais beaucoup apprécié et impressionnée par toute la préparation pré-event, notamment avec l'outil de networking http://match.presdo.com/leweb qui s'est avéré d'une redoutable efficacité pour préparer mes rencontres. Si vous n'avez pas l'occasion de participer, sachez que la plupart des conférences seront retransmises grâce aux partenaires tels que Ustream. Une magnifique initiative des organisateurs! Et surtout suivez l'activité online via Twitter #LeWeb #LeWeb10

Traffic Manager

Quel est ce drôle de métier? Hérité du "media planneur" la plupart de ses tâches visent à optimiser la présence et les budgets publicitaires.

Le responsable de trafic planifie l'occupation des espaces publicitaires du site, assure la mise en ligne ou le retrait des bannières et bandeaux aux dates et caractéristiques demandées par les clients et effectue le suivi des campagnes publicitaires. Il suit également l'audience du site et toutes les mesures d'audimat associées. Ces données - nombre de pages vues, nombre de clics - sont fondamentales pour l'optimisation de la commercialisation des pages. Organisé et rigoureux, le traffic manager possède de grandes qualités de communication pour traiter avec les agences et les annonceurs. De formation commerciale, il possède des compétences techniques et informatiques et idéalement, une première expérience en qualité de webmaster. Le responsable de trafic est chargé de la rentabilité des espaces publicitaires. Souvent présent sur de grands sites médias ou des portails offrant des espaces publicitaires, on le retrouvera également en agence publicitaire ou dans les entreprises qui font de l'affiliation.

Et vous, connaissez-vous des traffic manager?

Le rôle de community manager

Merci à matthieu pour cette petite vidéo qui explique bien la problématique et le rôle de community manager.
Il est vrai que les marques se prennent encore beaucoup les pieds dans le tapis, faute de compréhension ou de recrutement adéquat. Pourtant ce rôle est indispensable et permet véritablement de développer l'image de la marque par les liens qu'il permet de créer avec des clients ou fans. Les filières de formations sont encore à la traine pour offrir des vrais formations et malgré l'attrait de profils "littéraires" je favoriserai plutôt des profils soit issue du commerce, soit de la sociologie car le community manager traite avant tout avec des consommateurs. Il doit avoir un sens du contact irréprochable, une modération et surtout une conception du service afin de pouvoir faciliter et animer sa communauté, de manière intelligente.

Un métier en devenir....mais qui va certainement se voir redéfinir au fur et à mesure de la progression des réseaux sociaux. A suivre ;-)

Des métiers ou bien?

Voici une éternité que je n'ai pas écris. Totalement prise par la mise en place de netinfluence, mon temps ne me laisse guère plus de possibilité de travailler sur les métiers du web. Du reste, j'ai stoppé mon projet de livre. Beaucoup d'intérêt, de jolis soutiens mais pas du tout le temps ni les ressources pour finaliser le travail de recherche et d'écriture.
Par contre je vais publier, dès que j'aurais un peu de temps, les 11 interviews sur les métiers du web que j'ai réalisé ainsi que les définitions que j'avais créé.
Si le sujet vous intéresse et que poursuivre cette aventure vous intéresse, n'hésitez pas à m'en faire part, mais je n'arrive simplement plus à tout faire. Il n'en reste pas moins que trouver ces professionnels est difficile et que cela reste plus que jamais mon combat de faire connaitre ces métiers et surtout d'évangéliser les entreprises, les filières de formation sur la nécessité de recruter/former des pros dans les métiers du web.

Ne pas se disperser

Difficile de ne pas se disperser quand on gère plusieurs projets :D Mais c'est malgré tout la résolution que j'ai décidé de prendre pour cette année 2010 qui signe un cap pour moi. Moins dire oui, et plus me concentrer sur mes projets personnels. Au programme, la croissance de netinfluence et la confirmation des bonnes bases que nous avons mis en place mais surtout ce projet de livre sur les métiers du web qui prend maintenant forme.
Il me reste encore du travail d'interview à finir car j'ai lamentablement été absorbée par mon agence en fin d'année, mais nous avons bien travaillé et obtenu la participation de deux préfaciers très importants pour le projet, Eric Dupin, notre ami de presse citron et Benoit Drouillat de Designers interactifs, qui nous apportera son témoignages sur les métiers du design.
On travaille donc plus que jamais d'arrache pied pour rencontrer les experts du web et les faire parler (ils sont pas tous très bavards). D'ailleurs si vous avez des noms d'experts en sécurité, en motion design ou en SMM, alors n'hésitez pas à nous les communiquer :D Comment sera l'année 2010? Busy!

Greg de vanksen rejoint Nurun : un nouveau challenge pour faire connaitre une agence online

J'ai rencontré Gregory durant leweb09. L'occasion pour moi de prendre de ses nouvelles quant à son nouveau poste.

leweb 2009 - Gregory Pouy


Tu viens d'arriver chez Nurun, quel va être ton rôle ?

Je vais être le directeur Contact, ce qui implique les médias classiques (SEM, SEO, display) mais aussi et surtout les médias sociaux, les problématiques communautaires. Mon rôle chez Nurun va donc être d'approfondir cette vision pour les clients de l'agence. Nurun a un certain nombre de clients en Suisse dont Tag Heuer et Nespresso en B2B par exemple

Par quoi vas tu commencer ?

Je vais commencer par mieux connaître Nurun et les forces qui la compose. C'est une web agency extrêmement performante avec de très jolis atouts et il est important de bien identifier les personnes avec lesquelles je vais travailler. Ensuite, de manière plus opérationnelle, je vais essayer d'amener une vision stratégique sur la manière d'aborder les médias et les problématiques communautaires et sans doute ramener un certain nombre d'outils qui sont nécessaires pour bien travailler...

Comment vas tu mesurer les résultats ?

Les résultats dépendent des objectifs des clients. Il y a autant de KPI qu'il y a d'objectifs. Je ne crois pas vraiment dans le nombre de pages vues ou ce genre de choses mais plutôt sur la génération d'enthousiastes et d'interaction avec les marques et surtout entre eux. C'est ce qui constitue la richesse d'une communauté.

Quels outils vas tu utiliser pour contrôler ton image et la progression de tes actions ?

Nurun ne part pas de 0, ils ont déjà des outils en place mais je souhaite véritablement faire comprendre que la 1ère action doit être l'écoute (cartographie, buzzmonitoring) et puis, afin de mieux analyser les usages, je sais qu'il y a plusieurs outils disponibles comme ceux de Forrester que nous allons étudier.

Quels seront tes axes de développement ?

Dans un premier temps l'idée est de rencontrer les clients qui s'intéressent à ces problématiques (et ils sont nombreux), essayer de comprendre leur véritables motivations et objectifs, puis leur expliquer comment j'envisage les médias. Enfin, je vais aller voir de nouveaux clients pour intégrer directement dans le développement du site l'esprit communautaire. Bien sur, Nurun ne m'a pas attendu mais je vais essayé d'améliorer encore l'approche.

Le métier de Corporate blogger

Je continue la publication des descriptions de métier. Si vous exercez ce métier et souhaitez nous faire part de votre quotidien, n'hésitez pas à témoigner dans les commentaires ;-)

Corporate Blogger
Le Rédacteur-Bloggeur aura pour mission de créer un contenu à diffuser pour fidéliser au mieux ses utilisateurs. Contrairement à un journaliste conventionnel, le style sera plus direct et plus concis, car sur Internet, il doit toucher son lecteur en quelques secondes.

Lire la suite

Le métier de community manager

Le livre sur les métiers du web avance mais il nous manque encore pas mal d'interviews de spécialistes. J'ai donc décidé de publier des brèves descriptions des métiers afin de collecter des témoignages/descriptions supplémentaires. Si vous voulez participer au sondage, en voici le lien.

Voici donc la première des fiche métier. Si vous exercez ce métier, n'hésitez pas à commenter cet article en fonction de votre propre rôle ou dans le cas où nous aurions omis des choses importantes ;-)

Community manager

Le Community Manager est avant tout l’ambassadeur d’une marque, d’une société ou même d’un produit sur internet mais il est aussi au service des utilisateurs. Poste stratégique, son rôle consiste à parler et surtout faire parler de son entreprise et de ses produits sur le web en intervenant à la fois sur la veille d’informations, la mise en place de contenus ainsi que la création et l’animation de communautés. Mais il a également un fort rôle d'écoute.
Il crée des liens entre la marque et les internautes.

Lire la suite