• Partage d'informations rapide : ce qui faisait auparavant l'objet d'un court article avec l'utilisation des trackback pour les sources est directement remplacé par un statut de 140 caractères
  • les commentaires : du tac au tac, on répond, retweet sans effort et sans besoin d'élaborer son message, 140 caractères oblige. Comme en plus, de nombreux bloggeurs poussent leur contenu via un twitter, on fait partager son appréciation en un clic ("j'aime" depuis facebook, ou RT depuis twitter) ou via un court message.

Résultat, la dispersion et le succès de ce "fast flux" vident les blogs.
J'observe une nette chute des commentaires sur mon blog, quasiment devenus absents, tandis que j'enregistre un nombre croissant de liens ou de RT depuis twitter.

Twitter est plus qu'une mode.
Il symbolise aussi notre consommation d'informations simples et self services et une communication réduite à l'essentiel.

N'allons nous pas saturer ?

Quid de la réflexion, du temps, du recul qui permettait d'élaborer des sujets plus complets ? Si les lecteurs participent encore moins et que les bloggeurs rédigent aussi de moins en moins n'allons nous pas rompre les "conversations".

Ne risque t'on pas l'indigestion ?

Je ne sais pas vous mais j'ai l'impression qu'on est passé de communications assez élaborées et à des débats soutenus à une époque SMS ou l'on coupe / abrège tout pour avaler plus vite, ingurgiter plus.

Une perte pour les blogs twitter ?

Bien sur on ne se nourri pas que de messages courts mais j'ai l'impression, en tant que blogguer, d'y perdre aussi car je n'ai plus comme avant un retour sur ce que je fais. Les commentaires aident à progresser, envisager d'autres choses sous d'autres angles. Du coup, j'en viens à regretter leur absence.
Je regrette un peu ces échanges. Les débats ne se faisant plus sur le lieu de l'article mais en dehors et juste entre ceux qui se voient (le principe de twitter veut que l'on ne répond qu'à ceux qui nous suivent) deviennent symboliques, disparates et pour finir creux.

Si twitter apporte indéniablement un grand plus dans la rapidité de la conversation et la personnalisation des commentaires, le lien sur la durée, il contribue à détourner des débats et des articles de fond.
C'est twitter qui a remplacé netvibes pour ma veille tant j'ai déjà de précieuses informations avec ce seul outil, d'autant que lui, je peux aussi le voir sur mon mobile.
C'est également tout le temps que je passe sur twitter qui me détourne du blog.
Mais c'est aussi twitter qui fait qu'à un moment donné, j'ai envoe de me poser, et d'écrire plus que 140 caractères.

Un bien ? un mal ? C'est en tout cas un changement qui va vraiment dans le sens de nos modes de vies, de consommations et qui est maintenant avéré.
Euh...et pour ceux qui ont encore un peu de temps et l'envie, la zone de commentaire accepte toutes vos remarques ;-)